Comment faire un mélange 2 temps

Sommaire

Comment faire un mélange 2 temps

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Le cycle d'un moteur 2 temps impose le passage du mélange air/essence par le bas moteur (vilebrequin) ce qui empêche une lubrification indépendante de celui-ci contrairement au moteur 4 temps. L'huile doit donc être contenue dans le carburant.

Sont concernés par cette nécessité : les tronçonneuses, débroussailleuses, taille-haies, souffleurs de feuilles, ainsi que certaines tondeuses, mais également les cyclomoteurs dépourvus de graissage séparé (solex, mobylettes) ainsi que tous les véhicules 2 temps dont le nécessaire à la lubrification (réservoir d'huile et pompe à huile) a été retiré.

Lire l'article Ooreka

Voici comment faire un mélange 2 temps.

Zoom sur les risques liés à un mauvais mélange

Pas assez d'huile ou qualité insuffisante

« Serrage » du moteur par dilatation du piston ou casse des roulements de vilebrequin. Le manque d'huile va entraîner un échauffement anormal des parties mobiles du moteur entraînant une dilatation importante des métaux.

Si le problème est détecté avant la mise en route du moteur, ou avant que celui-ci ne cesse de fonctionner : arrêtez-le, siphonnez le réservoir et refaites un mélange correct avec de l'essence non diluée et de l'huile.

Cependant, il n'est pas facile de se rendre compte du problème avant que le moteur ne cesse de fonctionner. Si cela arrive, il faudra démonter le moteur ou le confier à un professionnel pour réparations.

Trop d'huile

Dégagement de fumée bleue à l'échappement, perte de rendement, encrassement de la bougie (perlage) pouvant entraîner des coupures d'allumage voire l'arrêt du moteur. Cependant, il n'y a pas de risque de casse.

Si vous détectez ce problème, videz le réservoir et refaites un mélange approprié avec de l'essence non diluée et de l'huile.

Mélange trop vieux

L'essence sans plomb contient des agents qui dégradent la qualité du mélange dans le temps. Si la qualité de l'huile est élevée, donc le dosage est faible, le mélange est destiné à un moteur performant, et cette dégradation est alors plus sensible. Pour une motocross, l'usage un mélange de plus d'un mois sera dangereux pour le moteur en entraînant les risques liés à une insuffisance d'huile. De plus, l'essence sans plomb perd ses qualités détonantes (baisse du taux d'octane) et cette perte affectera le rendement du moteur.

Videz le réservoir et remplacez l'essence par un mélange approprié d'essence récente et d'huile.

Que faire de l'essence récupérée

Si l’essence récupérée provient d'un mélange inadapté, elle peut être utilisée pour les mélanges suivants en la diluant avec de l'essence « neuve » à hauteur de 20 % soit 1 litre pour 4 litres d'essence (ou plus) dépourvue d'huile. Réalisez alors le mélange sans tenir compte de l'huile déjà contenue dans l'essence. Le taux d'huile de celle-ci devenant très faible, l'impact sera négligeable sur le fonctionnement du moteur.

En cas d'essence trop vieille, possibilité de la mélanger avec de l'essence « neuve » mais dans une proportion plus faible (1 litre pour 10 litres d'essence neuve) en considérant le mélange obtenu comme une essence non diluée.

1. Choisissez l'huile appropriée au mélange 2 temps

Utilisez une huile spécifique pour moteur 2 temps. Celle-ci s'achète en grandes surfaces, en jardineries ou chez un professionnel de la moto ou du cyclomoteur.

Le choix de l'huile se fait en fonction de l'usage du moteur. Plus les performances de celui-ci seront élevées, plus il faudra utiliser une huile de qualité. Reportez-vous aux indications sur le bidon (huile pour moteur 2 T) ainsi qu'aux applications préconisées. En cas de doute, demandez conseil au vendeur en lui expliquant à quel moteur (véhicule, outil) cette huile est destinée.

Les huiles 2 temps peuvent être minérales, semi-synthétiques ou synthétiques :

  • Les huiles minérales sont adaptées à des moteurs ayant des régimes de rotation faibles (tondeuses).
  • Les huiles semi-synthétiques sont les plus courantes parce qu'adaptées à la majorité des moteurs : tronçonneuses, cyclomoteurs…
  • Les huiles de synthèse sont davantage destinées à un usage compétition ou aux moteurs subissant de fortes contraintes.
Lire l'article Ooreka

2. Vérifiez le dosage du mélange 2 temps

La quantité d'huile dépend de sa qualité.

  • Une huile minérale nécessitera un mélange à 5 ou 6 % du volume d'essence.
  • Une huile semi-synthétique sera utilisée à hauteur de 3 %.
  • Une huile synthétique pourra être diluée à moins de 2 %.

Ces valeurs sont indicatives ; dans tous les cas, respectez les préconisations constructeur ou, à défaut, les indications marquées sur le bidon.

3. Procédez au mélange 2 T

Une fois déterminé la qualité d'huile et le taux recherché, mesurez la quantité d'huile nécessaire et versez-la dans le bidon d'essence. Refermez le bidon et agitez-le vigoureusement pour bien homogénéiser le mélange.